ACCUEIL MISSIONS PLAN D'ACCÈS CONTACT



Cabinet Aumont-Bag


20, avenue de Neuhof
67100 Strasbourg
Tél. 03 88 24 55 35
Fax 03 88 24 55 75
infos@aumont-bag.com







    ACTUALITÉS

La réforme du Code du travail dévoilée

Le gouvernement a présenté jeudi dernier le contenu des cinq projets d’ordonnances réformant le Code du travail. Des textes portant notamment sur la négociation collective, les représentants du personnel, le licenciement économique, le télétravail ou encore le compte pénibilité.

Ces ordonnances seront publiées auJournal officield’ici à la fin du mois de septembre après avis de plusieurs commissions consultatives. Nous vous présentons ici quelques mesures phares sachant que nous reviendrons très bientôt et en détail sur le contenu de ces textes.

Un barème des indemnités prud’homales

Devant le conseil de prud’hommes, un barème permettrait aux juges de chiffrer les indemnités dues par l’employeur au salarié lorsque son licenciement est reconnu sans cause réelle et sérieuse.

Ce barème, qui fixerait, selon l’ancienneté du salarié, un montant plancher et un montant plafond, s’imposerait aux juges. Toutefois, ce référentiel ne serait pas applicable lorsque le licenciement sera déclaré nul en raison, notamment, d’une discrimination ou d’un harcèlement commis par l’employeur ou encore lorsque le licenciement sera intervenu en violation d’une liberté fondamentale (violation du droit de grève, licenciement d’une femme en raison de sa grossesse…).

Exemple : le salarié ayant 3 ans d’ancienneté dans une entreprise d’au moins 11 salariés bénéficierait d’une indemnité comprise entre 3 et 4 mois de salaire alors qu’un salarié avec 15 ans d’ancienneté se verrait octroyer un montant compris entre 3 et 13 mois de salaire. Au-delà de 30 ans d’ancienneté, le montant minimal serait encore fixé à 3 mois de salaire, le montant maximal s’élevant à 20 mois de salaire.

Une fusion des institutions représentatives du personnel

Les institutions représentatives du personnel présentes dans les entreprises d’au moins 50 salariés, c’est-à-dire les délégués du personnel, le comité d’entreprise et le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, seraient fusionnées en une instance unique, le « comité social et économique ». Dans les entreprises d’au moins 11 salariés et de moins de 50 salariés, le comité social et économique remplacerait les délégués du personnel.

La négociation encouragée dans l’entreprise

L’articulation entre les accords de branche et les accords d’entreprise serait revue. Trois domaines seraient ainsi définis : ceux pour lesquels l’accord de branche s’impose obligatoirement (salaires minima à l’exception des primes, classifications, égalité professionnelle hommes-femmes, travail de nuit, temps partiel, contrat de chantier, contrat à durée déterminée, garanties collectives complémentaires…), ceux pour lesquels l’accord de branche pourrait prévoir qu’il s’impose (prévention des risques professionnels, mandat syndical…) et ceux pour lesquels les accords d’entreprise primeraient même s’ils sont moins favorables pour le salarié que les accords de branche.

Par ailleurs, la négociation collective dans les entreprises sans délégués syndicaux serait facilitée. Ainsi, dans les entreprises de moins de 11 salariés, l’employeur pourrait proposer aux salariés un projet d’accord portant sur l’ensemble des thèmes pouvant faire l’objet d’une négociation collective dans l’entreprise. Cet accord, pour être valide, devrait être adopté par les 2/3 des salariés. Cette consultation serait également possible dans les entreprises d’au moins 11 salariés et de moins de 20 lorsqu’elles n’auront pas de comité social et économique.

Dans les entreprises d’au moins 11 salariés et de moins de 50 salariés dépourvus de délégué syndical, des accords collectifs portant sur l’ensemble des thèmes pouvant faire l’objet d’une négociation collective dans l’entreprise pourraient être conclus avec des salariés mandatés par un syndicat ou des élus du personnel. Sachant que les accords conclus avec des salariés mandatés devraient, pour être valables, être approuvés par les salariés à la majorité des suffrages exprimés.

Article du 04/09/2017 - © Copyright Les Echos Publishing - 2017

haut de page




Actualités...

Entreprises de moins de 50 salariés : le CSE remplace les délégués du personnel
19/01/2018
Loi de finances 2018 : ce que la flat tax va changer
19/01/2018
Êtes-vous équipé d’un logiciel de caisse certifié ?
18/01/2018
Bail commercial : gare à la forme d’un commandement de payer !
18/01/2018
Le bénéfice de l’exonération de cotisations en ZRR est prolongé
18/01/2018
Fraude à la carte bancaire : la franchise passe de 150 à 50 € !
17/01/2018
Téléphonie mobile : vers la fin des zones blanches ?
17/01/2018
Maintien du salaire lors d’un congé de formation syndicale : où en est-on ?
17/01/2018
Non-salariés agricoles : la retraite anticipée « pénibilité » plus accessible
16/01/2018
Des nouveautés en matière de fiscalité immobilière
16/01/2018
La résiliation annuelle de l’assurance-emprunteur est validée
15/01/2018
Impôt sur la fortune immobilière : les règles du jeu
15/01/2018
Impôt sur la fortune immobilière : la réduction d’impôt pour les dons est maintenue
15/01/2018
Devez-vous transmettre une DADS-U au 31 janvier ?
15/01/2018
Comité social et économique : à quelle date devez-vous le mettre en place ?
12/01/2018
Ce que prévoit la loi de finances pour le prélèvement à la source
12/01/2018
Aménagement de diverses taxes mises à la charge des entreprises
11/01/2018
Cautionnement donné par une personne mariée
11/01/2018
Disparition du RSI : les réponses à vos questions
11/01/2018
Saisie des rémunérations des salariés : quelles limites en 2018 ?
11/01/2018
Obsolescence programmée : Apple visé par une enquête
10/01/2018
Impôt sur le revenu : les nouveautés fiscales 2018
10/01/2018
Cadeaux et bons d’achat attribués aux salariés : quel montant ne pas dépasser ?
10/01/2018
Du changement pour l’impôt sur les sociétés
10/01/2018
Les cotisations sociales des exploitants agricoles en 2018
09/01/2018
La réduction Fillon version 2018
09/01/2018
Marchés publics sans procédure formalisée : les seuils pour 2018
08/01/2018
La responsabilité du propriétaire d’un bâtiment prêté à une association
08/01/2018
Une consultation des salariés dans les TPE
08/01/2018
Les délais de paiement en bref !
05/01/2018
Licenciement économique : comment remplir l’obligation de reclassement ?
05/01/2018
Travailleurs détachés : la déclaration se fait par Internet
05/01/2018
De nouvelles règles de publication pour les avis de consommateurs
04/01/2018
Taux de l’intérêt légal pour le premier semestre 2018
04/01/2018
Il est aujourd’hui possible de recourir à la rupture conventionnelle collective
04/01/2018
Cotisations Madelin versées par le président d’une Selas
04/01/2018
Paiement des cotisations Agirc-Arrco : du changement en 2018 !
03/01/2018
Vers une nouvelle réforme de l’épargne ?
03/01/2018
Compte pénibilité : les employeurs ne paient plus de cotisations
03/01/2018
Les lois de finances sont validées et publiées !
03/01/2018
Protection sociale des non-salariés : des changements en 2018
02/01/2018
Quel taux, en 2018, pour la cotisation maladie des salariés ?
02/01/2018
Durée de vie d’un Gaec : pas de prorogation rétroactive possible !
02/01/2018
Qui est le directeur de publication d’une association ?
02/01/2018
Quelle gratification pour les stagiaires en 2018 ?
02/01/2018
Un compte de formation pour les travailleurs non salariés
29/12/2017
Du nouveau pour la C3S
29/12/2017
La limite d’exonération des titres-restaurant en 2018
29/12/2017
Erreur sur l’identité du débiteur dans un cautionnement
29/12/2017
La publicité sur Internet agace les Français
28/12/2017
L’apport d’un bien personnel à une société d’acquêts constitue un avantage matrimonial
28/12/2017
Une hausse de la CSG compensée par des baisses de cotisations salariales
28/12/2017
Le minimum garanti fixé à 3,57 € en 2018
28/12/2017
Compte courant d’associé : il n’est jamais trop tard pour en demander le remboursement !
27/12/2017
2eloi de finances rectificative pour 2017 : les amendements concernant les entreprises
27/12/2017
Salariés itinérants : ont-ils droit à une indemnité d’occupation du domicile ?
27/12/2017
Cession du bail rural : gare au respect de la procédure !
26/12/2017




© 2009-2018 - Les Echos Publishing - mentions légales